page d'accueil

L’actu Touloise captée par Dominique

14 janvier 2019 Actu Correspondants locaux


Cynthia Fleury et la démocratie continue

« Comment réinventer la République ? Comment donner un nouveau souffle à notre démocratie ? Voilà quelques-unes des questions qui ont été abordées, à l’heure de la crise dite des gilets-jaunes, par la philosophe et psychanalyste Cynthia Fleury, ce 11 janvier à Toul, dans la salle de L’Arsenal, archicomble. L’intellectuelle était invitée par le député PS Dominique Potier, le jour même de la présentation de ses vœux 2019. Cynthia Fleury s’est déclarée pour une nouvelle Constitution et une démocratie continue»

Cynthia Fleury (crédits : facebook Dominique Potier)

Les restos du cœur à Toul

« Aux Restaurants du cœur, la saison 2018-2019 a démarré. À Toul, une vingtaine de bénévoles servent, chaque semaine, plus de 150 ménages de la ville et des environs. Les bénéficiaires ont besoin de denrées de première nécessité ; certains d’entre eux se sont appauvri du jour au lendemain, à la suite d’événements survenus dans leur vie sociale et personnelle, comme l’expliquent ces deux femmes au micro de Dominique Claudon »

(crédits photo : Est Républicain)

Le son de Mars

« C’est une première mondiale dans le domaine de l’exploration spatiale. La planète Terre a reçu la première bande-son naturelle de Mars, en quelque sorte ! Il s’agit, en effet, du son de vents martiens, en attendant le son des entrailles de la planète rouge. Des sons parvenus à la Nasa grâce à la sonde américaine InSight, équipée du premier sismomètre français destiné à Mars »

(crédits photo : NASA)

Fin de la Grande Guerre : le centenaire au musée de Toul

« Le Grand-Est a été la région la plus meurtrie par la Grande Guerre. À Toul, le musée d’art et d’histoire a rejoint les établissements publics actifs en matière de manifestations, culturelles et mémorielles, autour du centenaire de la fin de la Première Guerre mondiale »

(source : wikipedia)

Paroles de gilets-jaunes

« Les gilets-jaunes ont pris d’assaut, ce samedi 17 novembre, les terres de Lorraine comme le reste de la France. À Toul et alentour, ils ont mis en place des barrages filtrants aux ronds-points stratégiques, notamment à l’entrée des zones de grandes surfaces. Certes, les manifestants sont mus par la colère à l’égard des hausses de prix de carburant et vis-à-vis des mesures touchant le pouvoir d’achat et le coût de la vie. Mais à cela s’ajoute du ressentiment bien plus large, nourri de quelques idées reçues et jugements de valeur sur les politiques »


Share