page d'accueil

L’actualité vue par Dominique

19 avril 2019 Actu Correspondants locaux


Autopsie d’un trou noir


Sébastien Derrière, astrophysicien

Pour la première fois dans l’histoire de l’humanité et de l’astronomie, l’image d’un trou noir a été capturée. Pour cela, il a fallu la puissance d’un réseau mondial de radiotélescopes. En fusionnant la quantité colossale de données, une équipe internationale de chercheurs est arrivée à observer ce trou noir, six milliards de fois plus massif que le Soleil… trou noir dont l’existence est trahie par un halo gazeux jaune orangé. Si Einstein puis d’autres savants avaient étudié le phénomène, la théorie n’avait jamais pu être ainsi matérialisée, comme l’explique un astrophysicien de l’Observatoire astronomique de Strasbourg, Sébastien Derrière, joint par Dominique Claudon.


Le Contrat Transition Écologique Terres de Lorraine

Contrat Transition Écologique Terres de Lorraine

La transition écologique peut et doit avoir un ancrage local : ce sont les CTE, Contrats de transition écologique. Début 2019, le Pays Terres de Lorraine rejoignait 19 autres territoires de France sélectionnés pour expérimenter le CTE. Principe de ce contrat : faire de la transition écologique un levier de développement économique et d’innovation sociale, en mobilisant les acteurs, publics, privés ou encore associatifs. Vendredi était organisé, à Toul, le lancement du Contrat de transition écologique Terres de Lorraine ; l’occasion, pour Dominique Claudon, de tenter d’en savoir davantage.


Trump, blanchi ?

Interview de Stéphane Pierré-Caps

Donald Trump jubile ! Le président américain s’estime totalement et définitivement blanchi, à l’issue de l’enquête du procureur spécial Mueller sur l’éventuelle collusion entre la Russie et le Républicain durant la dernière campagne présidentielle. Si le rapport n’a rien trouvé de compromettant, il reste que le Congrès et les médias ne disposent pas de tout le contenu, qui pourrait apporter des nuances, des détails à même de fragiliser la disculpation actuelle. Explications de Stéphane Pierré-Caps, professeur à la faculté de droit de Nancy et spécialiste des arcanes politico-constitutionnelles américaines.


Le grand débat vu par un sociologue

Interview Claude Poissenot

“Il y avait les 24 heures du Mans, il y a désormais les 24 heures des intellos !” C’est ce qu’aurait déclaré un proche d’Emmanuel Macron après le dernier marathon présidentiel du grand débat national. Le président de la République a tenu un dialogue de huit heures, jusque tard dans la nuit, avec plus de 60 intellectuels, à l’Élysée. Le chef de l’État a défendu ses réformes, ses ambitions en matière de fiscalité, sa méthode de gouvernance… Avec, en toile de fond, la crise dite des gilets-jaunes. Pour Claude Poissenot, professeur de sociologie à l’IUT de Nancy et chercheur au Centre de recherches sur les médiations de l’Université de Lorraine, Emmanuel Macron s’est efforcé de montrer qu’il était en phase avec la réflexion sur la société, le monde, et aurait dû faire en sorte que le débat soit davantage contradictoire.


De la dignité dans les assiettes !

De la dignité dans les assiettes !

La ville de Toul aura été la capitale française de la dignité dans les assiettes le temps d’une journée, le 8 mars. Un forum sur ce thème y a rassemblé notamment responsables d’associations et d’ONG, élus locaux, agriculteurs, chercheurs, autour d’une préoccupation : quel savoir, quel savoir-faire aideraient à solutionner le problème des consommateurs pauvres ou précarisés à se nourrir avec des produits à la fois bon marché et sains. Il en ressort que le public concerné peut accéder à des denrées alimentaires au prix divisé par deux, sous certaines conditions, comme l’explique ce reportage de Dominique Claudon au forum « De la dignité dans les assiettes ! ».


Antisémitisme, ça suffit !

« Non à l’antisémitisme » ! Environ 3000 Lorrains, de différents horizons, ont convergé à Nancy pour répondre à l’appel national à se rassembler simultanément contre la haine antijuive. Plusieurs pistes de lutte contre le fléau antisémite étaient dans les têtes… Pas sûr qu’elles fassent consensus ni qu’elles suffisent. Ambiance et points de vue avec notamment une réponse du porte-parole du Collectif Citoyen contre l’Antisémitisme Ça suffit 54, Benjamin Claudon.


Share