page d'accueil

Toute l’Actu, édition spéciale : vendredi 27 mars 2020

27 mars 2020 Actu


Toute l’Actu, édition spéciale du vendredi 27 mars 2020

Toute l’Actu, édition spéciale : vendredi 27 mars 2020

Au programme de cette émission, une rapide revue de presse, essentiellement locale, et l’annonce du premier ministre de la prolongation de 2 semaines pour les mesures de confinement. Luc Ferretti, ancien professionnel de santé et syndicaliste nous fera part de son point de vue sur la situation. Jérémy nous lira un article de Mediapart. Le dessinateur Rémi Malingrey répond aux questions imaginées par les élève de l’école de Villey-st-Etienne. Coté musique, Stéphane nous fait découvrir le groupe Sarab et Quentin la chanteuse Marta High.


Toute l’Actu, édition spéciale du jeudi 26 mars 2020

Toute l’Actu, édition spéciale : jeudi 26 mars 2020

Au programme de cette émission, les dernières actus, les dernières mesures, les infos et demandes du territoire. En deuxième partie, Luc, le patron du célèbre pubrock “Chez Paulette” à Pagney-derrière-Barine, nous parlera des difficultés qu’il rencontre avec l’interdiction des rassemblements. Stéphane nous parlera du dernier concert qu’il a pu aller voir juste avant les mesures de confinement, le Synoptic Quartet. Véro nous lira un texte de l’italienne Cristina Comencini. Elsa continu de discuter avec les objets qui l’entourent et nous fait rencontrer sa machine à café. Enfin Quentin nous fera découvrir Franck Turner.


Toute l’Actu, édition spéciale du mercredi 25 mars 2020

Toute l’Actu, édition spéciale : mercredi 25 mars 2020

Au programme de cette émission, on commence par un point sur les dernières mesures et les infos officielles du territoire (CAF, préfectures, bénévolat, CD54…). Juste après nous avons eu par téléphone Jean-Pierre Bauwens, un instituteur de Toul qui s’est porté volontaire pour accueillir les enfants du personnel de santé du Toulois. Catherine nous fera le point sur les actus santé en Terres de Lorraine, on a reçu pas mal de messages sur la Déclic Box, Gérard nous fera une lecture du poème de La Fontaine “Les Animaux malades de la peste”, on vous diffuse une de nos “Brèves de confinement” avec Kévin et Hippolyte. Et on terminera par la chronique musique de Quentin consacrée à Manu Dibango.


Toute l’Actu, édition spéciale du mardi 24 mars 2020

Toute l’Actu, édition spéciale : mardi 24 mars 2020

Au programme, la revue de presse et les dernières infos. En deuxième partie, on s’intéresse au monde du spectacle, Dominique Farci, de la troupe du Théâtre de Cristal à Vannes-le-Chatel, et Marine Gardeux, de la Compagnie du Sens Caché à Toul, nous feront part de leur point de vue et de leurs difficultés. Notre correspondant Simon à Lucey nous emmènera voir un Toulois bloqué en Australie. Elsa à Allamps nous propose une discussion passionnante avec son noisetier. Stéphane Godet aura un petit message pour les détenus de Toul et d’ailleurs. Et en fin d’émission, Quentin nous fait redécouvrir Yael Naïm. Vous pouvez réécouter nos émissions sur www.radiodeclic.fr et communiquer avec nous via les réseaux sociaux, l’adresse covid@radiodeclic.fr et nous laisser des messages sur la Déclic Box au 03 83 63 90 90, n’hésitez pas à nous faire part de vos demandes urgentes, de vos coups de gueules, de vos conseils et astuces.


Toute l’Actu, édition spéciale du lundi 23 mars 2020

Toute l’Actu, édition spéciale : lundi 23 mars 2020

Toute l’Actu, édition spéciale du vendredi 20 mars 2020

Toute l’Actu, édition spéciale : vendredi 20 mars 2020

Toute l’Actu, édition spéciale du jeudi 19 mars 2020

Toute l’Actu, édition spéciale du jeudi 19 mars 2020

Toute l’Actu, édition spéciale du mercredi 18 mars 2020

Toute l’Actu, édition spéciale du mercredi 18 mars 2020

Édition spéciale du mercredi 18 mars 2020, 2eme jour de confinement, je rappelle qu’il est essentiel de respecter les consignes, restez chez vous et appliquez les gestes barrières : se laver les mains très régulièrement, tousser ou éternuer dans son coude ou dans un mouchoir, saluer sans se serrer la main, éviter les embrassades, utiliser des mouchoirs à usage unique et les jeter et enfin, éviter les rassemblements, limiter les déplacements et les contacts.

On rappelle également que les déplacements sont interdits sauf dans les cas suivants et uniquement à condition d’être munis d’une attestation pour : Se déplacer de son domicile à son lieu de travail dès lors que le télétravail n’est pas possible ; Faire ses achats de première nécessité dans les commerces de proximité autorisés ; Se rendre auprès d’un professionnel de santé ; Se déplacer pour la garde de ses enfants ou pour aider les personnes vulnérables à la stricte condition de respecter les gestes barrières ; Faire de l’exercice physique uniquement à titre individuel, autour du domicile et sans aucun rassemblement.

On va essayer de vous tenir au courant du mieux qu’on peut sur l’évolution de la situation, le bilan épidémiologique, les infos locales mais aussi en France et dans le monde. Vous pouvez partager vos impressions, vos informations, vos demandes d’aide, vos idées pour le quotidien, en laissant un message sur la Déclic Box au 03 83 63 90 90 ou sur le Facebook de la radio, ou en envoyant un mail à cette adresse covid@radiodeclic.fr. Vous pouvez aussi, si vous avez un enregistreur numérique ou un téléphone qui peut enregistrer et envoyer des messages vocaux, nous envoyer directement vos messages audio à la même adresse covid@radiodeclic.fr

Un point d’abord sur la situation en France et dans le Grand Est, le ministre des Solidarités et de la Santé, tient un point presse quotidien pour vous informer sur l’évolution de la situation en France. Les informations 17 mars à 19h30, le virus est présent sur le territoire national, avec notamment plusieurs zones de regroupement de cas appelés “clusters”, le Grand Est en est un. Nous sommes actuellement au stade 3 du plan d’actions du Gouvernement qui a pour objectif de prévenir et limiter la circulation du virus. Depuis le 24 janvier 2020, la France compte 7 730 cas de Coronavirus COVID-19 confirmés. 175 personnes sont décédées depuis le début de l’épidémie.

Selon les dernières données communiquées par l’Agence Régionale de Santé du Grand Est (ARS), 1820 personnes sont maintenant confirmées biologiquement positives au coronavirus dans le Grand Est au mardi 17 mars à 15 h. En détail, 37 cas dans la Marne, 14 cas dans l’Aube, 7 cas en Haute-Marne, 3 cas dans les Ardennes, 18 cas dans la Meuse, 85 cas en Meurthe-et-Moselle, 295 cas en Moselle, 66 cas dans les Vosges, 376 cas dans le Bas-Rhin, 700 dans le Haut-Rhin, 9 cas originaires d’autres territoires que celui du Grand Est et 210 cas dont le département de domiciliation est en cours de  détermination. Toujours dans le Grand Est ce mardi 10 nouveaux décès ont été enregistrés, ce qui porte à 61 le nombre total de décès pour la région depuis le début de l’épidémie. Cette évolution confirme que la situation s’aggrave, il est donc plus qu’essentiel que les mesures barrières soient strictement respectées. Vous retrouvez le point épidémiologique quotidien sur Santé Publique France et sur le site de l’ARS Grand Est.

Maintenant quelques informations à la volée, les attestations de déplacements ne sont pas valables sur téléphone portable. Vous pouvez télécharger un modèle sur le site du gouvernement et le recopier sur une feuille blanche.

Ce mercredi matin, un train TER faisant la liaison entre Nancy et Strasbourg a percuté 3 agents SNCF qui travaillaient sur les rails. Bilan 1 mort et 2 blessés.

Ce mercredi toujours, plus de 200,000 personnes dans le monde étaient contaminées par le nouveau Coronavirus. Vu la situation, l’Allemagne a suspendu son programme d’accueil de réfugiés en provenance de la Turquie, ce qui rend la situation humanitaire catastrophique en Turquie et aux frontières syriennes.

Les forces de l’ordre indiquent qu’il y a encore trop de véhicules, trop de déplacements à pied, notamment dans le Toulois. Les agents procèdent à de nombreux contrôles et n’hésitent pas à verbaliser. L’objectif étant de faire comprendre l’intérêt du confinement, seul dispositif pouvant contenir la propagation du virus.

Attention, beaucoup de fausses informations circulent, notamment sur le web, via l’application WhatsApp, sur Facebook, Twitter et même par SMS. Les seules informations factuelles sont transmises par les autorités compétentes. Vous pouvez également faire confiance aux médias traditionnels, le Monde, l’Est Républicain, RTL, France Info par exemple, qui dispose de rédactions sérieuses et qui prennent le temps pour vérifier leurs sources.

Il y a déjà des vidéos et des articles qui parlent de complot, de durcissement des mesures restrictives, d’allongement de la durée du confinement. Ne les croyez pas. Faîtes confiance aux médias reconnus et ne prenez en compte que les mesures officielles annoncées par les autorités compétentes, les agences régionales de santé, la police, la gendarmerie, le gouvernement ou encore votre mairie.

Naissances, pas évident de rester confiné dans le ventre de maman. Au cours des dernières semaines sont nés dans le Toulois Chryss à Lucey, Antonin à Ménil-la-Tour, Margaux à Ansauville, Lucien à Beaumont et Clémence à Écrouves. Nous leur souhaitons tout le bonheur du monde.

La FNTAU lance un appel national à toutes les associations de sécurité civile et l’ensemble des services départementaux d’incendie et de secours qui ne sont pas investis immédiatement dans cette crise sanitaire, ainsi qu’à l’ensemble des municipalités à faire don de leurs stocks de matériel de protection aux professionnels de santé (aides-soignants, ambulanciers, hospitaliers, infirmiers et médecins)

La préfecture de Meurthe-et-Moselle précise ce mercredi : pour les Déplacements d’ordre personnel : il est essentiel de vous munir d’une attestation dérogatoire de déplacement à chacune de vos sorties quotidiennes en fonction du motif. Les personnes qui se déplacent pour des raisons professionnelles doivent être munies, en plus de leur titre d’identité, cumulativement d’une auto-déclaration de déplacement dérogatoire et de l’attestation établie par l’employeur (pour les salariés) ou du justificatif de déplacement professionnel (pour les autres catégories de travailleur). La présentation des documents sur smartphone ou tablette n’est pas valable. Le document est uniquement valable imprimé ou rédigé sur papier. L’attestation ne devant ne pas être falsifiable, l’attestation ne doit pas être remplie au crayon de papier.

Dans le Figaro ce mercredi, face à l’épidémie de coronavirus, l’exécutif entend non seulement légiférer par ordonnance, pour venir en aide aux entreprises, mais également se doter de moyens supplémentaires pour agir au quotidien et faire respecter le confinement. Un projet de loi d’urgence devait être présenté ce mercredi après-midi en Conseil des ministres. Le texte prévoit notamment la restriction de certaines libertés.

Voilà pour l’essentiel de l’actualité ce mercredi 18 mars 2020. Vous pouvez partager vos impressions, vos informations dans le Toulois et environs, vos demandes d’aide, vos idées pour le quotidien, en laissant un message sur la Déclic Box au 03 83 63 90 90 ou sur le facebook de la radio, ou en envoyant un mail à cette adresse covid@radiodeclic.fr . Vous pouvez aussi, si vous avez un enregistreur numérique ou un téléphone qui peut enregistrer et envoyer des messages vocaux, nous envoyer directement vos messages audio à la même adresse covid@radiodeclic.fr

Restez chez vous, protégez vous, protégez vos proches, et gardez le moral. Donnez un coup de main à vos voisins si besoin. Respectez les consignes. C’était Simon Attenot, depuis mon domicile à Nancy, pour Radio Déclic ce mercredi 18 mars 2020 à 17h.


Toute l’Actu, édition spéciale du mardi 17 mars 2020

Toute l’Actu, édition spéciale du mardi 17 mars 2020

Bonjour à toutes et à tous, vous êtes bien sur Déclic, mardi 17 mars 2020, une journée historique pour tous les français. Lundi soir, à 20h, le président de la République est intervenu à la télévision et à la radio pour annoncer de nouvelles mesures exceptionnelles pour lutter contre la propagation du Coronavirus. Au programme de ce premier bulletin d’information, que je réalise depuis mon domicile à Nancy, on fera le point sur les mesures annoncées ce lundi, un point de situation sur l’épidémie qui continue de se propager en France et dans le monde ainsi des conseils pratiques pour se protéger du virus.

Mais tout d’abord, je dois vous faire part de mon émotion en ce jour particulier. Un jour historique. Pour la première fois, en temps de paix, les françaises et les français, à l’exception des services médicaux, de sécurité, d’alimentation, d’énergie ou encore de communication, sont contraints de rester chez eux et de limiter leurs déplacements, et les contacts avec d’autres personnes, au strict minimum. Lundi après-midi, les salariés et une partie des membres du Conseil d’Administration de l’ACT Radio Déclic, se sont réunis à Villey-le-Sec. Nous avons dû prendre la décision qui s’imposait au regard de la situation exceptionnelle : fermer les locaux de Radio Déclic au public, aux bénévoles, aux salariés. Mais alors qu’une certaine panique s’installe et que de nombreuses fausses informations circulent à une vitesse incroyable, comment rester informé sur le monde qui vous entoure alors qu’on vous prive du droit de sortir ? Comment savoir si vous courrez un risque si vous ne voyez pas le danger en face ? Comment assurer notre rôle de média, de relais, de passeur d’information si nous n’avons pas accès à notre studio ?

Heureusement les technologies de l’information nous permettent aujourd’hui de pouvoir travailler à distance. Grâce à Internet, aux logiciels informatiques, aux enregistreurs numériques, nous pouvons créer du contenu et faire passer l’information pour qu’elle arrive chez vous, sans filtre et toujours gratuitement. Alors un grand merci aux services de télécomunication qui vont nous permettre de pouvoir communiquer entre nous. Merci aussi aux services publics des transports, des administrations, les commerçants, les services de maintien de l’ordre et tout ceux qui, en risquant leur santé, vont travailler tous les jours pendant cette période difficile. Et merci encore plus aux infimiers, aides soignants, médecins, brancardiers et tous les personnels médicaux qui vont se retrouver en première ligne face à cet ennemi invisible. Merci à tous ceux qui ont, ou vont payer de leur vie pour que nous puissions, le plus vite possible, retrouver notre liberté.

Lundi 16 mars 2020, le président de la République Emmanuel Macron est donc une nouvelle fois intervenu dans les médias pour s’adresser directement aux français et annoncer de nouvelles mesures, radicales, pour endiguer la propagation du Covid 19. Nous ne commenterons pas ce discours. Le premier ministre Edouard Phillipe a précisé ces mesures, un décret les instaurant sera publié ce mercredi 18 mars au Journal Officiel. En clair, ouvrez bien les oreilles, si le mot confinement n’a pas été prononcé, les déplacements devront être réduits au strict minimum.

Sont autorisés les trajets pour faire ses courses, se soigner, se déplacer pour la garde de ses enfants ou pour aider les personnes vulnérables – à la stricte condition de respecter les gestes barrières – aller travailler quand le travail à distance n’est pas possible, et faire un peu d’exercice, mais seul. Des contrôles seront effectués par les services d’ordres, et si vous ne pouvez pas présenter une attestation sur l’honneur, dont un modèle est téléchargeable sur le site du gouvernement, précisant la raison de votre sortie, vous pourrez être sanctionnés. Par conséquent les réunions amicales ou familiales sont interdites. Pour rappel, les personnes considérées comme prioritaires et autorisées à se déplacer sont le personnel de santé, les forces de l’ordre, les salariés de l’alimentation et ceux des télécommunications.

Information importante, un employeur ne peut pas vous obliger à venir travailler, sauf si vous travaillez dans les domaines cités précédemment. Et quand le télétravail n’est pas possible, les parents qui ont un enfant de moins de 16 ans peuvent se mettre en arrêt maladie de 20 jours. Des spécialistes du droit précisent que si un salarié estime que se rendre sur son lieu de travail comporte un danger réel et imminent, il peut refuser de s’y rendre, dans le cadre du droit de retrait. Attention, il faut pouvoir toutefois le justifier.

Si vous souhaitez aller faire vos courses, dans la mesure où vous pouvez présenter une attestation sur l’honneur stipulant que vous vous rendez dans un magazin d’alimentation, et cela vaut aussi pour vos animaux de compagnie, il n’existe pas de limite de sortie par jour. Par contre, soyez bien conscients que plus vous entrez en contact avec d’autres personnes, plus vous restez longtemps à proximité d’autres personnes, comme une file d’attente, plus vous touchez d’objets dans la rue et dans les magazins, plus vous augmentez le risque d’être contaminés, et par conséquent de contaminer vos proches. Le ministre de la santé précise qu’il faut limiter le contact avec maximum 5 personnes par jour. Moins vous rentrez en contact avec d’autres personnes, moins vous risquez d’être contaminés. C’est pour cette raison simple et mathématique, que le confinement et la limitation des déplacements sont les meilleures armes pour endiguer la contagion.

Parlons maitenant de choses plus graves. Si vous pensez être contaminés. D’abord, reconnaître les principaux symptômes : la fièvre ou une sensation de fièvre, des signes de difficultés respiratoires comme la toux ou un essouflement, en gros, du mal à respirer. Il n’existe pas de vaccin contre le Coronavirus COVID-19 pour le moment. Plusieurs traitements sont en cours d’évaluation en France, en lien avec l’OMS, pour être utilisés contre le Coronavirus. Dans l’attente, le traitement est symptômatique. Attention, la prise d’anti-inflammatoires (ibuprofène ou cortisone…) pourrait être un facteur d’aggravation de l’infection. De nombreux programmes français et européens et des essais cliniques, sont en cours afin d’améliorer le diagnostic, la compréhension et la prise en charge de cette maladie. Par ailleurs, des équipes travaillent sur plusieurs pistes de traitement à Paris, Marseille ou encore Lyon ; les protocoles ont commencé. Des équipes sont également à pied d’œuvre pour inventer un vaccin, qui pourrait voir le jour dans les prochains mois.

Comment se transmet le Coronavirus ? La maladie se transmet par les postillons (éternuements, toux). On considère donc qu’un contact étroit avec une personne malade est nécessaire pour transmettre la maladie : même lieu de vie, contact direct à moins d’un mètre lors d’une toux, d’un éternuement ou une discussion en l’absence de mesures de protection. Un des vecteurs privilégiés de la transmission du virus est le contact des mains non lavées. Le délai d’incubation, période entre la contamination et l’apparition des premiers symptômes, est de 3 à 5 jours en général, il peut toutefois s’étendre jusqu’à 14 jours. Pendant cette période, le sujet peut être contagieux : il peut être porteur du virus avant l’apparition des symptômes ou à l’apparition de signaux faibles.

Donc, sachant ceci, que faire en cas de doute ? Si vous avez des symptomes légers, un peu de fièvre, un peu de toux, contacter votre médecin, pas les urgences, pas le 15. Le Samu, donc le 15, est réservé aux urgences d’autres types ou aux personnes présentant des symptômes du virus aggravés, c’est à dire une très forte fièvre et de très grosses difficultés respiratoires. Si vous appelez le 15 sans avoir de manifestations graves de ces symptomes vous risquez d’encombrer les services et de plus, les secours ne viendrons pas. Il est donc demandé à tout le monde de faire preuve de responsabilité.

Enfin, point de situation dans le monde, en France et dans le Grand Est. On compte au total plus de 182 000 cas de coronavirus détectés et plus de 7 000 morts au niveau mondial. En Europe, c’est l’Italie qui est le pays le plus touché avec 27 980 personnes testées positivement et 2 158 morts répertoriés. Depuis le 24 janvier 2020, la France compte 6 633 cas de Coronavirus confirmés. 148 personnes sont décédées depuis le début de l’épidémie. Dans le Grand Est, au dimanche 15 mars, 1543 cas détectés pour 45 décès.

Vous pouvez retrouver le point épidémiologique quotidien sur le site Santé publique France. Et toutes les informations pratiques et factuelles sur le site gouvernement.fr/info-coronavirus

Voilà pour ce bulletin d’information rédigé ce mardi 17 mars à Nancy avant 13h. D’ici là beaucoup des informations transmises ont peut-être évoluées. Restez chez vous et appliquez les gestes barrières : se laver les mains très régulièrement, tousser ou éternuer dans son coude ou dans un mouchoir, saluer sans se serrer la main, éviter les embrassades, utiliser des mouchoirs à usage unique et les jeter et enfin, éviter les rassemblements, limiter les déplacements et les contacts.


Toute l’Actu, édition spéciale du lundi 16 mars 2020

Edition spéciale Toute l’Actu enregistrée le lundi 16 mars 2020 à 12h00. Conseils de prévention, point d’information, conseils aux voyageurs, point de situation, interdictions et fermetures…

Coronavirus : Toute l’Actu, édition spéciale du lundi 16 mars 2020

http://www.meurthe-et-moselle.gouv.fr/

https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus


Share