page d'accueil

Covid : conférence de presse de Valérie Beausert-Leick, présidente du département Meurthe-et-Moselle

17 novembre 2020 Actu Décodeur Citoyen


Deux semaines après le début du deuxième confinement, Valérie Beausert-Leick, la présidente du Conseil Départemental de Meurthe-et-Moselle, a tenu une conférence de presse le vendredi 13 novembre. Cette rencontre était l’occasion de faire un tour d’horizon sur la crise sanitaire en Meurthe-et-Moselle et de rappeler le rôle fédérateur des Départements notamment dans les collèges (protocole sanitaire, restauration) et dans le domaine des solidarités humaines et territoriales autour d’un service public de proximité.


Dans cette introduction, la présidente a précisé le rôle du département dans cette crise, lancé un appel à bénévolat, rappelé la vigilance du département vis à vis des collèges et des ATE et la mission de service public du département (tous les accueils sont ouverts au public), annoncé la prolongation du fond exceptionnel de solidarité à 2021 et le maintien des marchés publics, et poussé quelques “coups de gueule” contre le gouvernement

Dans cette extrait, la présidente fait un point de situation dans les collèges, qui ne comptabilisaient dans le département au 13 novembre aucun cluster de covid-19. Elle fait le point sur les aménagements de la rentrée, précise la différence entre collèges et lycées (dans ces derniers, il y a plus de brassage à cause de la réforme récente et des internats), insiste sur l’importance des cours en présentiel, et nous précise les contours de la future cité scolaire internationale dans le Pays Haut. Elle répond aussi à une question sur le soutien aux entreprises locales. Le département n’ayant pas de compétence « économie », le conseil ne peut pas apporter d’aides financières mais peut jouer un rôle de facilitateur et de coordinateur.

Dans cet extrait, la présidente répond à une question concernant une action de l’intersyndicale du CD54, qui demande un plus grand recours au télétravail pour les agents du conseil. La présidente précise la mise en œuvre du protocole sanitaire, avec notamment le recours aux réunions en visio et l’annulation des tous les événements programmés. Elle pointe également du doigts les contradictions des directives gouvernementales, souhaitant d’un côté le recours au télétravail à 100 % et de l’autre le maintien de l’ouverture de tous les services publics. Elle répond aussi à une question sur le rapport Debré qui veut repousser les élections départementale à juin 2021, un préconisation souhaitée par les élus de gauche.

Dans cet extrait la présidente fait un point sur le RSA et ses bénéficiaires. Pour l’instant il n’y a pas d’explosion des bénéficiaires mais un pic est attendu pour 2021. Elle précise les contours de l’expérimentation d’une passerelle entre RSA et les métiers de l’aide à domicile, insiste sur le rôle de facilitateur du CD54 dans le retour à l’emploi, fait un point d’étape sur l’expérimentation du revenu de base et incite le gouvernement à se lancer réellement dans la mise en place du Revenu Universel de Solidarité, dans lequel il faudrait inclure les jeunes de 18 à 25 ans, public le plus touché par la crise.

Plus d’infos : http://meurthe-et-moselle.fr/

Simon Attenot


Share